Les Beaux-Arts sont tout à la fois un lieu de formation et d’expérimentation artistiques, un lieu d’expositions, un lieu de conservation de collections historiques et contemporaines et une maison d’édition.

L’établissement est membre de l’université de recherche Paris Sciences et lettres (PSL). Cette COMUE (Communauté d’universités et établissements) créée dans le but développer des synergies entre grandes écoles, mettre en commun leurs ressources documentaires et collections, et favoriser les échanges entre étudiants. PSL comprend 25 établissements prestigieux, dans le domaine de la recherche scientifique et des disciplines littéraires, économiques et artistiques. Les Beaux-Arts ont notamment développé avec cinq de ces membres le programme doctorale SACRe (Science, Art, Création, Recherche).

S'inscrire à l'Ecole / Conditions d'admission

 

Découvrez toutes les vidéos des Beaux-Arts de Paris

 

Les Beaux-Arts de Paris sont à la fois un lieu de formation et d’expérimentations artistiques, d’expositions et de conservation de collections historiques et contemporaines et une maison d’édition. Héritière des Académies royales de peinture et de sculpture fondées au xviie siècle par Louis xiv, l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, placée sous la tutelle du ministère de la Culture, a pour vocation première de former des artistes de haut niveau. Elle occupe une place essentielle sur la scène artistique contemporaine. Conformément aux principes pédagogiques qui ont toujours eu cours aux Beaux-Arts, la formation y est dispensée en atelier, sous la conduite d’artistes de renom. Cette pratique d’atelier est complétée par une palette d’enseignements théoriques et techniques qui ont pour but de permettre aux étudiants une diversité d’approches. Ils visent à leur apporter une large culture artistique, tout en favorisant la multiplicité des champs d’expérimentation et la transdisciplinarité.

La variété des savoirs et métiers rencontrés à l’École ouvre des perspectives multiples qui pourront être explorées tout au long du cursus. Cette formation, où chaque étudiant pourra puiser les ressources propres à étayer une démarche artistique personnelle, doit permettre à chacun d’appréhender les enjeux de l’art contemporain et le statut de l’artiste aujourd’hui. Les Beaux-Arts de Paris, ancrés dans la réalité économique et sociale, se donnent également pour mission de créer des passerelles entre la vie étudiante et la vie professionnelle, notamment en initiant leurs étudiants au monde de l’art et en favorisant les rencontres avec ses acteurs. C’est pourquoi le service communication relaye tout au long de l’année l’annonce des bourses, prix, offres de résidence et appels à projet, auxquels les étudiants peuvent participer. Certaines de ces offres sont directement liées à la politique de mécénat et de partenariat de l’École. Durant toute la durée de leur cursus, les étudiants voient ainsi se multiplier les opportunités de concourir à des projets et de faire connaître leur travail dans un périmètre large.

L’École nationale supérieure des Beaux-Arts est membre associé de l’université Paris Sciences & Lettres (PSL), une COMUE (Communauté d’universités et établissements) qui comprend 25 établissements prestigieux de la capitale. Créée dans le but de développer des synergies entre grandes écoles, de mettre en commun leurs ressources documentaires et de favoriser les échanges entre étudiants, PSL permet ainsi de tendre des passerelles entre les domaines de la recherche scientifique et les disciplines littéraires, économiques et artistiques. Les Beaux-Arts de Paris ont notamment développé avec cinq de ces membres (CNSAD, CNSMD, Fémis, Ensad et ENS) le programme de recherche SACRe (Science, Art, Création, Recherche).

 Téléchargez le rapport d'activité 2018

 Téléchargez le rapport d'activité 2017

 Téléchargez le rapport d'activité 2016

Institution résolument vivante, lieu d’échange et de transmission, l’École propose une programmation culturelle particulièrement riche.

Cette programmation, largement ouverte sur l’ensemble des disciplines artistiques et du monde de la création, permet aux étudiants d’assister à des rencontres faisant intervenir des artistes et personnalités du monde culturel. Les rencontres, séminaires, workshops, conférences et projections, organisés tout au long de l’année, rendent compte d’une culture contemporaine vivante et multiforme. 

Chaque année, plusieurs grandes expositions se tiennent au sein des Beaux-Arts de Paris, mettant en valeur tant la collection historique, que la création contemporaine, et notamment la production des jeunes diplômés.

L’École dispose d’une bibliothèque riche de 65 640 documents dont 52 000 ouvrages en libre accès, d’un fonds audiovisuel et d’une collection de 130 revues vivantes, qui font référence dans le domaine de l’art contemporain.

Enfin, le service des éditions publie chaque année une vingtaine d’ouvrages dans les collections « Écrits d’artistes », « D’art en questions », « Beaux-Arts histoire », « Catalogues d’exposition », « Ateliers ».

Cette dernière collection réunit les ouvrages publiés à l’occasion des expositions ou des voyages des ateliers.

L’institution parisienne des Beaux-Arts, située à Saint-Germain-des-Prés, se répartit sur deux hectares. Elle comprend de nombreux ateliers, auxquels s’ajoutent trois amphithéâtres et un cabinet de morphologie dédié à la pratique du dessin. Une bibliothèque spécialisée en art contemporain, ainsi que deux espaces d’exposition, le Palais des Beaux-Arts et le cabinet des dessins Jean Bonna, y occupent également une place de choix.

Depuis 2008, les Beaux-Arts de Paris disposent d’une seconde implantation à Saint-Ouen. Un vaste espace situé dans le quartier des Puces, abrite les ateliers et pratiques de taille, mosaïque, modelage, moulage, moulage, forge, matériaux composites et céramique. Hébergé dans un ancien bâtiment industriel s’étendant sur près de 1 000 m2, le site de Saint-Ouen permet de développer des projets de grande envergure.

Il accueille également la nouvelle classe préparatoire publique, inaugurée en septembre 2016. Intitulée, Via ferrata, elle reçoit vingt-cinq étudiants issus de lycées placés en zone prioritaire, désireux de se préparer aux concours d’entrée aux écoles d’art. Cette classe bénéficie du soutien de la Fondation SNCF, qui a souhaité s’engager auprès l’École durant trois ans, pour permettre sa mise en place.

Établissement public national à caractère administratif, régi par le décret nº 84-968 du 26 octobre 1984, l’École nationale supérieure des Beaux-Arts est placée sous la tutelle du ministère de la Culture.

Le conseil d’administration, dont les votes ont un caractère décisionnel, fixe les orientations de l’établissement et vote le budget. 

Le conseil pédagogique, présidé par le directeur, est consulté sur les questions ayant une incidence en matière d’enseignement. Ses avis sont consultatifs.
Il se réunit au moins deux fois par an.

Outre le directeur, le conseil pédagogique est composé de deux personnalités nommées par le directeur, de quinze enseignants de l’établissement élus et de trois représentants des étudiants.

L’arrêté du 19 septembre 2016, portant organisation de l’admission et des études de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, fixe le cadre des cursus de formation. Il est complété, chaque année, par le règlement des études et des examens. Le règlement intérieur précise les conditions de fonctionnement de l’établissement, notamment en matière de logistique et de sécurité.

Tout étudiant admis à l’École reçoit un exemplaire de ces deux règlements et reconnaît en avoir pris connaissance.