Séjour d'études à l'étranger et stage professionnel

Les formations extérieures à l’Ecole font partie intégrante du cursus des études et sont obligatoires en quatrième année d’études. Ouverture indispensable après le premier cycle, le stage professionnel ou le séjour d’études à l’étranger prévu au 7e ou au 8e semestres d’études doit permettre à l’étudiant d’acquérir une plus grande autonomie dans sa démarche artistique et dans ses développements.

En troisième année d’études et pour un seul semestre, un stage professionnel d’une durée d’un mois peut remplacer une UC technicités, s’il est cohérent dans le projet général de l’étudiant.

Séjour d'études à l'étranger

Pendant son séjour d’études à l’étranger dans une école d’art partenaire, il s’agit pour l’étudiant d’enrichir ses connaissances et son travail artistique, à la faveur de cette expérience et de gagner en autonomie dans sa pratique.

Chaque année, 45 à 50 étudiants en 4e année d’études bénéficient d’un séjour d’études à l’étranger dans une école partenaire et d’une bourse spécifique attribuée par l’École des beaux-arts. Ce séjour dure désormais quatre mois que ce soit dans un pays de l’Union européenne (bourses Socrates) ou dans un autre pays étranger (bourses Colin-Lefrancq). 

Avant son départ, un contrat d’études est établi avec l’étudiant afin de prévoir son programme d’études dans l’école d’accueil. À son retour, l’étudiant remet son contrat d’études validé par l’école d’accueil et un rapport détaillé sur son séjour.

Stage professionnel

Le stage professionnel favorise l’insertion de l’étudiant dans le milieu professionnel et lui permet de développer ses contacts et d'ouvrir de nouvelles perspectives en le confrontant à un environnement extérieur au cadre scolaire habituel à la faveur d’une expérience professionnelle.

Les stages professionnels sont effectués en France ou à l’étranger dans des organismes culturels ou artistiques (musées, galeries, centres d’art, enseignement, etc.) ou en entreprise (nouvelles technologies, graphisme, production, mode, etc.).

Après le stage, l’étudiant remet un rapport dactylographié de huit pages minimum pour le stage en 3e année et de quinze pages minimum pour le stage en 4e année.