NATHALIE TALEC

Née en 1960 à Paris. Vit et travaille à Paris.
Enseigne aux Beaux-Arts de Paris depuis 2015.

Attirée par les pôles et bercée par les récits anciens et modernes des explorateurs tel Paul-Emile Victor, Nathalie Talec crée dès les années 1980 un univers scientifico-fictionnel poétiquement glacé. En quête de pureté originelle et fascinée par l’action du froid, elle expérimente à travers lui, les questions de perception, étudie l’action des phénomènes chimiques ou atmosphériques sur les éléments et laisse se tramer des récits à travers ses dessins, photographies, sculptures, installations, performances ou œuvres sonores. Alors que le froid génère des récits, l’artiste explore différents médias: elle a tout particulièrement travaillé la technique du biscuit de porcelaine et de la céramique ces dernières années et réalisé des sculptures avec la Manufacture de Sèvres. Après avoir enseigné la sculpture dès 1989 à l’école des BeauxArts d’Angoulême, puis de Tours jusqu’en 2013, elle a rejoint les Beaux-Arts de Paris. Son atelier, particulièrement vivant et pluridisciplinaire, fait autant la part belle aux projets collectifs qu’aux protocoles expérientiels liés au corps et à l’objet. C’est avant tout l’exploration et le récit que celle-ci génère qui prime chez cette artiste à laquelle plusieurs expositions monographiques ont été récemment consacrées: au Mac/Val en 2008, au YBCA Yerba Center of Arts à San Francisco en 2012, au Musée dArt d’Amiens et au Frac Franche-Comté en 2016, à la Fondation Martell à Cognac en 2018 ou à la Fondation EDF à Paris en 2019 aux côtés de Fabrice Hyber.

 

Crédit photo : Pierre-André Teiller