Dominique GAUTHIER
Département des pratiques artistiques 

Né en 1953 à Paris, Dominique Gauthier fait des études littéraires, puis étudie aux Arts Décoratifs de Limoges et aux Beaux-Arts de Marseille-Luminy.

Il a enseigné aux Beaux-Arts de Montpellier (1979-1993), à la mission Recherches Art et Industrie Renault (1984-1985), aux Beaux-Arts de Marseille-Luminy (création du Post-Diplôme avec R. Baquié, 1987-1988), à l’École nationale d’arts de Cergy Pontoise (1993-2000). Il est professeur aux Beaux-Arts de Paris depuis 2000.

Principales expositions : CAPC, Bordeaux, 1979 ; Biennale de Venise et Biennale de Paris, 1980 ; Centre Pompidou, Paris, 1982 ; CAPC, Bordeaux, 1983 ; Fondation Cartier, Jouy-en-Josas, 1987 ; Donation Cordier, Centre Pompidou, 1989 ; CREDAC, Ivry-sur-Seine, 1993 ; CRAC, Sète et MAM de Céret, 2001 ; Château de Racconigi, Turin, 2002 ; Carré Sainte Anne, Montpellier, 2004 ; MUDAM, Luxembourg, 2008 ; MAM, Céret, 2010 ; Villa Tamaris, La Seyne-sur-mer, 2012 ; galerie Les Filles du Calvaire, Paris, 2015.

Site: www.dominiquegauthier.net 

 

Mail: dominique.gauthier.dominguez@wanadoo.fr

Note d’intention : « Il s’agit d’enseigner et de penser la peinture dans l’espace de l’art et de la société contemporaine comme un acte volontaire et responsable, et non comme l’exercice replié d’une pratique refuge. Chaque image établit un rapport au monde, réponse, accent ou anticipation qu’il faut toujours remobiliser dans l’actualité et les réalités. La peinture, qui garantit une histoire du visible et sa problématique, intègre et côtoie les nouvelles économies et pratiques visuelles. Elle s’inscrit qualitativement dans cette proximité, son enseignement s’y vérifie et s’y interroge conséquemment. L’exercice pratique de l’atelier est une expérience ouverte et active ; la diversité des approches et des échanges y est constamment encouragée et la relation avec les autres champs d’activité de l’École permettra l’exposition optimale de la créativité. Ici, s’expérimente l’outil fragile et existentiel d’une détermination ».