Djamel TATAH
Département des pratiques artistiques

Né en 1959 à Saint-Chamond (Loire), Djamel Tatah vit et travaille en Provence. Il a étudié à l’école des Beaux-Arts de Saint-Étienne entre 1981 et 1986. De nombreuses expositions en France et à l’étranger jalonnent son parcours.

Ces dernières années, ses oeuvres ont été présentées à la Fondation Art Barjeel, Sharjah, EAU ; au Centre Pompidou, Malaga, Espagne (2015) ; au Musée d’Art moderne de Saint-Etienne ; à la Biennale de Busan, Corée ; au MAC/VAL, Vitry-sur-Seine (2014) ; au Musée d’Art moderne et contemporain d’Alger, Algérie ; à la Fondation Marguerite et Aimé Maeght, Saint-Paul (2013) ; à la Van Der Heydt KunstHalle, Wuppertal, Allemagne et à la Collection Lambert, Avignon (2012). Djamel Tatah est représenté par Ben Brown fine Arts (Londres).

Il enseigne aux Beaux-Arts de Paris depuis 2008.

« L’artiste met en scène des figures humaines de grandeur nature, dans des espaces colorés géométriques et plans. Son dispositif de création associe la technique ancienne de la peinture à la cire, la photographie, puis la numérisation des images qu’il explore depuis 1994. Silencieux et suspendus dans le temps, ses marcheurs, gisants, penseurs sont les motifs que l’artiste rejoue de tableaux en tableaux autour des thèmes de la vie urbaine, de la guerre, de la suspension ou de la chute. »

Note d’intention : « L’étudiant élabore son projet artistique en construisant les bases conceptuelles et pratiques nécessaires à la poursuite de son expérience et à son autonomie vis-à-vis du contexte de la création contemporaine. Que choisit-on de représenter ? Comment et pourquoi ? Ce sont les questions qui structurent une réflexion collective sur les enjeux de la représentation ainsi qu’une réflexion individuelle sur le cheminement de l’étudiant. »

Les expériences picturales de l’atelier se nourrissent de toutes les pratiques possibles du dessin (observation, pratiques numériques), de la photographie ou de la vidéo.

Une fréquentation régulière des expositions d’art, ainsi que les échanges dans l’atelier visent la construction d’une culture générale réfléchie et le développement d’une curiosité pour l’histoire de l’art, des formes et de la pensée, en lien avec la singularité du projet de l’étudiant.


 VERNISSAGE

DJAMEL TATAH. Collection Lambert, Musée d’art contemporain, Avignon.

Du 3 décembre 2017 au 20 mai 2018.

Vernissage le 2 décembre 2017.