Clément COGITORE

Né en 1983 à Colmar. Vit et travaille à Paris.
Enseigne aux Beaux-Arts de Paris depuis 2018.

Formé à l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg et à l’École du Fresnoy, avant de rejoindre la Villa Médicis à Rome en 2012, Clément Cogitore, à travers ses films, ses vidéos et ses installations, développe toute une réflexion dans laquelle les images font récit sans pour autant appliquer les règles narratives habituelles. Ainsi, un documentaire devient tout logiquement fiction par la seule présence de la caméra qui crée un cadre et délimite un regard. Alors, au cœur de la Taïga, deux familles vivant en autarcie isolées de tout, se confrontent l’une à l’autre, comme s’il s’agissait d’une fiction. Chez Cogitore, l’inventivité narrative, l’expérimentation et la mise en scène des images se mêlent à des réflexions plus profondes sur la société. C’est pourquoi depuis ses débuts, au-delà du fait que son travail est exposé ou projeté de partout du Moma au Centre Pompidou, en passant par l’ICA à Londres, il multiplie les prix et les distinctions : Prix de la Fondation Gan au festival de Cannes pour son premier long métrage, mais aussi le Prix du film de Locarno, de Los Angeles, de San Sebastian, ainsi que le Prix BAL pour la jeune création, le Prix Sciences Po pour l’art contemporain, le Prix Ricard en 2016, et enfin le Prix Marcel Duchamp (2018) pour une dystopie réalisée à partir d’images sélectionnées dans une banques de données. Une véritable réflexion sur la fascination des images et leur prise de pouvoir sur le réel.