Pascale Marthine TAYOU
Département des pratiques artistiques

Né à Nkongsamba au Cameroun en 1966, Pascale Marthine Tayou commence sa carrière dans les années 1990, époque à laquelle il prend un double nom au féminin : Pascal(e) Marthin(e). Il vit et travaille en Belgique. Ses objets, sculptures, installations, dessins et vidéos ont une caractéristique récurrente : ils concernent une personne qui se déplace à travers le monde et explore la question du village global.

Principales expositions : Santa Fe, 1997 ; Sydney, 1997 ; Biennales de Kwangju, 1997 et 1999 ; La Havane, 1997 et 2006 ; Liverpool, 1999 ; Lyon, 2000 et 2005 ; Berlin, 2001 ; Documenta XI, Kassel, 2002 ; Sao Paulo, 2002 ; Munster, 2003 ; Istanbul, 2003 ; S.M.A.K., Gand, 2004 ; Macro, Rome, 2004 et 2013 ; MARta, Herford, 2005 ; Venise, 2005 et 2009 ; Milton Keynes Gallery, G.B., 2007 ; Triennale de Turin, 2008 ; Tate Modern, 2009 ; Malmö Konsthall, 2011 ; La Villette, Paris ; 2012 ; KUB, Bregenz, 2014.

Note d’intention : « Créer, c’est se jeter dans le vide qui cerne les frontières de l’inconnu, c’est survoler l’enfer du décor qui mène au paradis, c’est célébrer l’effacement en rasant des murs truffés de lames de rasoir, c’est essayer de s’échapper du passé en accumulant les pages du futur éphémère. »