Comment soutenir les Beaux-Arts de Paris ?

L’École est en permanence en recherche de soutiens visant la plupart de ses champs d’intervention. Qu’il s’agisse d'aménagements et d’équipements, de l’insertion professionnelle de ses étudiants, de ses expositions ou de ses bâtiments, il existe de multiples projets pour lesquels les personnes physiques ou morales peuvent apporter leur soutien.

Ce soutien peut prendre la forme d’un mécénat, aux conditions fiscales très avantageuses ou d’un versement de la taxe d’apprentissage due par les entreprises et affecté aux dépenses d’investissement. A titre individuel, un soutien direct aux Beaux-Arts de Paris est possible. Deux société d'amis soutiennent également l'établissement dans l’accomplissement de ses missions : l’association des Amis des Beaux-Arts de Paris, et l’association du Cabinet des amateurs de dessins.

Contact:

Fabienne GROLIERE
01 47 03 52 59
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

MÉCÉNAT

Pourquoi s’engager en faveur des Beaux-Arts de Paris ?

Institution au passé illustre, véritable laboratoire de talents ayant fait émerger les grands artistes d’hier et d'aujourd'hui (Matisse, César, Laurent Grasso… ), installé au cœur de Paris dans un ensemble architectural de deux hectares, véritable condensé de styles, allant du XVIIe au XXe siècle, l'établissement bénéficie d’un budget lui permettant d’accomplir ses missions premières, pédagogiques, et d’assurer le fonctionnement quotidien des lieux.

Cependant il ne dispose pas de marge de manœuvre pour déployer un programme ambitieux et complet, à la mesure de ce qui est attendu d’une structure aussi diversement symbolique de la richesse de la France. Pour ce faire, les Beaux-Arts de Paris cherchent à associer mécènes et partenaires à des programmes se regroupant principalement selon trois axes : les enseignements, la recherche et la vie professionnelle, les expositions et les événements, les bâtiments et collections patrimoniaux. Au total un objectif de 1 à 2 millions d’euros supplémentaires à rassembler annuellement, sur un budget global de 13,5 millions d’euros.

Les projets développés sont accessibles à tous, entreprise, fondation, grand donateur ou particulier, désireux de soutenir une institution réputée génératrice d’inventeurs et d’innovateurs, d’esprits libres et originaux.

L’avantage fiscal 

Les dons peuvent être effectués en numéraire, en nature ou en compétences, et ouvrent droit à une réduction d’impôt, en accord avec la loi du 1er août 2003 sur le mécénat :

- pour les entreprises, réduction de l’impôt sur les sociétés de 60% du montant du don effectué, retenu dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires hors taxes. En cas de dépassement de ces plafonds, l’excédent peut être reporté sur 5 ans.

- pour les particuliers, réduction de l’impôt sur le revenu de 66% des sommes versées, retenues dans la limite de 20% du revenu imposable.

Des contreparties personnalisées

S’associer durablement à la vie de l’établissement : les particuliers et les entreprises intègrent le cercle des partenaires privilégiés des Beaux-Arts de Paris et reçoivent à ce titre une information régulière (newsletters, programmes, invitations aux vernissages et événements…).

Valoriser son image : Le mécène est cité dans toute la communication concernant le projet soutenu, outils de communication, publications et mention pérenne ou pour plusieurs années dans le cas de la rénovation de salles ou de bâtiments ; il bénéficie d’une présence privilégiée lors des événements majeurs de la programmation (vernissages d’expositions, conférences, colloques et workshops d’exception, remises de prix, portes ouvertes…).

Organiser ses relations publiques et sa communication interne : l’entreprise peut privatiser des espaces prestigieux (Chapelle des Petits-Augustins, Cour Vitrée, salles du Palais des Beaux-Arts…), pour des manifestations professionnelles ou de relations publiques ; elle peut accéder en visite restreinte aux coulisses de l’Ecole.

Être force de proposition pour le contenu de certains programmes ou appels à projets : travail en commun autour de certaines œuvres ou de certains artistes, montage ou participation à des workshops, aide à l’attribution de stages ou emplois, organisation d’appels à projets créatifs destinés aux étudiants, sont des possibilités de collaboration plus étroites.

 

 

TAXE D'APPRENTISSAGE

La taxe d'apprentissage est un impôt versé par les entreprises pour financer le développement de l'enseignement et des formations professionnels. Chaque société redevable est libre de choisir, pour une part de cette taxe, l'établissement d'enseignement qui en sera bénéficiaire.

Vous pouvez donc apporter votre soutien à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, car elle est habilitée à recevoir la taxe d'apprentissage pour la catégorie B.

En vertu de la réglementation, vos versements sont collectés par un organisme, choisi librement par chaque entreprise, qui reverse ensuite vos contributions aux établissements concernés : chambres de commerce et de l’industrie, unions et fédérations professionnelles, association interprofessionnelles pour le développement de l’apprentissage…

La liste complète est disponible sur http://taxeapprentissage.com/octa-habilites-apprentissage

Ces organismes fournissent les documents à leur retourner et une aide pour le calcul de la taxe.

En savoir plus : 
http://www.cci-paris-idf.fr/entreprises/formalites-et-taxe-dapprentissage/gestion-des-taxes-formation-dfcta

Une fois cet organisme choisi, vous devez préciser le montant que vous souhaitez verser, la catégorie d’habilitation (B) et le fléchage sur les Beaux-Arts de Paris de votre versement.

La date limite de versement de cette taxe est à effectuer avant fin février de chaque année.

 Téléchargez la plaquette d'information détaillée

 Téléchargez le formulaire d'intention de paiement