Chaire Troubles, Dissidences, Esthétiques avec Fatima Daas et Roxane Maillet

Lundi 6 décembre 2021

19H00 - 20H00

Amphithéâtre du mûrier

14 rue Bonaparte, 75006 Paris

ENTRÉE LIBRE

Être illisible

 

Roxanne Maillet interroge le texte, sa mise en forme et sa lecture en tant que pratique collective ainsi que dans une perspective « dyke féministe ». Son travail se manifeste sous les formes de reading group, de livres, de typographies, de tee-shirts…

Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et de l’ERG (École de Recherche Graphique) de Bruxelles, elle analyse le texte, sa récitation et ses déploiements formels. Son œuvre prend la forme de lectures de groupe, de publications et d’expérimentations typographiques sur divers supports. Parmi ses projets, elle initie le Cave Club (2016), récitation de textes au féminin qu’elle réinterprète à l’écrit sous forme éditoriale, et elle crée Out of Closet (2017), des compositions textuelles et détournement de logos sur t-shirts dans une perspective queer féministe. Roxanne Maillet est la co-créatrice de la revue Phylactère, traitant l’oralité et ses formes de transcriptions subjectives, et elle est une des trois membres du collectif Fusion, qui publie l’épopée lesbienne Vnouje. Elle est aussi activiste au sein de la collective Bye Bye Binary qui expérimente la typographie inclusive depuis 2017.

 

Fatima Daas est née en 1995 à Saint-Germain-en-Laye. Ses parents, venus d’Algérie, se sont installés à Clichy-sous-Bois. Elle grandit dans la petite ville de Seine-Saint-Denis, entourée d’une famille nombreuse. Au collège, elle se rebelle, revendique le droit d’exprimer ses idées et écrit ses premiers textes. Elle se définit comme féministe intersectionnelle. La Petite Dernière est son premier roman.

 

Avec le soutien de Thom Browne

 

Entrée libre

 

Crédit photos : Olivier Roller / droits réservés

 

Selon la réglementation en vigueur depuis le 21 juillet, le passe sanitaire ou une preuve de Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures au moment du contrôle, vous seront demandés. Le port du masque est obligatoire.