Professeurs

François

Boisrond

Chef d'atelier

Né en 1959 à Boulogne-Billancourt. Vit et travaille à Paris.

Dans les années 1980, certains se sont adonnés à la peinture comme on monterait un groupe de rock, avec la même urgence teintée de romantisme. Leurs gros pinceaux trempant dans des pots d’acrylique multicolores, éclaboussent alors tous les supports à leur portée d’une liberté nouvelle. François Boisrond fait partie de ceux qui ont initié le mouvement de la « Figuration Libre » avec Di Rosa, Combas et Blanchard, et défie le bon goût. Nourri de mass-média, de culture populaire et de punk-rock, François Boisrond a beaucoup représenté son quotidien à partir d’aplats de couleurs et d’un trait épuré. Puis sa peinture a évolué vers davantage de virtuosité technique : il revisite les chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art en adaptant sa palette à la chromie du support numérique qu’il décompose tel un Post-Impressioniste. Au fil des années, cet artiste issu d’une famille de cinéastes, se sert de la caméra pour peindre : on s’attarde alors dans les hors-champs de l’atelier et on glisse vers de savantes mises en scène qui prennent autant soin des personnages, des costumes que des décors… Présent dans de nombreuses collections, il est régulièrement exposé dans les institutions (Fondation Cartier, en Avignon pour « La Beauté » en 2000, Mudam au Luxembourg et Centre Pompidou en 2007, Villa Tamaris et Musée des Sables d’Olonne en 2012, Beaux-Arts de Paris en 2016, Fonds Hélène et Édouard Leclerc à Landernau en 2018…).

 

Crédit photo : © Cécile Boisrond