Professeurs

Pascale Marthine

Tayou

Chef d'atelier

Né en 1966 à Nkonsamba (Cameroun). Vit et travaille à Gand en Belgique et à Yaoundé au Cameroun.

Un prénom masculin-féminin adopte par choix, un désir de toujours repousser les limites, qu’elles soient mentales, culturelles ou géographiques…Pascale Marthine Tayou ne cesse depuis les années 90 de pratiquer un art sans frontières, nomade et intuitif, qui hybride et assemble toutes sortes d’objets récupérés sur son chemin. Toujours en partance, Tayou est un grand voyageur qui tente de faire le lien entre les cultures, mais aussi entre l’homme et la nature. Autodidacte, intuitif et précis, son travail ne peut se résumer en un seul medium : dessin, performance, photographie, vidéo sculptures, installations… l’artiste n’est jamais à court d’idées pour élaborer de nouvelles réflexions sur la société. Il détourne les objets usuels de leur fonction ainsi que les rebuts de leur destination pour aborder les questions de mondialisation et de village global. Des sculptures en volume à partir de milliers de sacs en plastique multicolores noués entre eux, de la vaisselle abandonnée qui s’érige en colonnes. Internationalement reconnu, on a pu voir son travail à la Documenta 11 de Kassel (2002), à la Biennale de Venise (2005, 2009), à la Triennale de Turin (2008), à la Tate Modern de Londres (2009), à la Biennale de Gwangju en Corée du Sud (1997 et 1999), à Santa Fe (1997), Sydney (1997), La Havane (1997, 2006).

 


Crédit photo : © Lorenzo Fiaschi