Visuel actualite
Lena Long à la Fondation Pernod Ricard

Lena Long à la Fondation Pernod Ricard

Huitième épisode de notre collaboration avec les Beaux-Arts de Paris, L’Avancée présente pour quatre semaines le travail de Lena Long, étudiante aux Beaux-Arts de Paris au sein de l’atelier Dominique Figarella.

 

Par la peinture, Lena Long rend compte d’un moment charnière difficilement délimitable entre l’enfance et l’adolescence. Ce passage se rejoue à l’infini dans le cadre du châssis, par une matière mate et des couleurs acidulées.

 

“Je peins des emballages, des gâteaux trop décorés, des architectures fragiles, des mondes de plastique… La fast-food comme les jeux sont autant de plaisirs instantanés et régressifs. Ils appartiennent autant au réconfortant qu’à la fin du temps des hommes. On oscille alors entre tendresse et un constat aigre- doux. Mon affection va à la fin de l’enfance et au début d’adolescence. Elle incarne pour moi le seuil des violences – psychique, économique, climatique. En extirpant et en s’appropriant les forces et les élans de l’adolescence, le capitalisme se régénère. Le formes gonflables, enflées, fluos, plastiques, éblouissantes sont celles de ce régime. Pourtant c’est aussi le temps des sororités et du primaverisme. Ce sont ces forces et formes que je cherche à peindre – le lieu de toutes ces puissances.”

 

A l’occasion du vernissage, l’artiste Tristan Brundler réalisera une performance musicale.

Tristan Brundler vit et travaille à Bruxelles. Artiste pluridisciplinaire, Brundler a étudié à l’école des beaux-arts de Lyon et à l’Académie Royale des beaux-arts de Gand. Il interroge la poésie contemporaine au travers de matériaux et de formes multiples : le son, la vidéo, la sculpture et l’installation.

Tristan Brundler fait de la musique de la même manière qu’il sculpte : en façonnant des voix, des paysages vides, des formes organiques, entremêlant plastique et végétaux pour créer des lieux aux dimensions qui se foulent et se traversent. Il passe par des étapes de récupération, de déconstruction, de réassemblage et de fusion des matériaux sonores. La musique de Tristan Brundler rencontre son désir sculptural : la création de lieux, d’atmosphères et de poésie. Oscillant entre violence électronique et douceur mentale. Image : © Sirine Mokdes

 

Infos pratiques

du 9 juin au 9 juillet 2022

1, cours Paul Ricard

75008 Paris

En savoir plus

 

Image : © Sirine Mokdes