Conflit israélo-palestinien déclaration des Beaux-Arts de Paris

Nous, Beaux-Arts de Paris, appelons d’une même voix à un cessez le feu immédiat dans le conflit israélo-palestinien, à la libération des otages, à la libre entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza, et au respect du droit international.
 

Nous exprimons notre condamnation de l’attentat terroriste et du massacre perpétué par le Hamas le 7 octobre 2023. Nous dénonçons les massacres commis par l'État d'Israël contre les civils palestiniens et exprimons notre soutien aux victimes payant de leur vie ce conflit qui fait de la bande de Gaza un enfer.

La situation à Gaza en particulier atteint un niveau de violence sans précédent qui ne peut pas nous laisser sans voix. Le nombre de victimes dépasse l’entendement et rien ne justifie que l’on réponde à l’horreur par l’horreur. La complexité de la situation est telle que le moindre mot devient aujourd’hui une arme qui, entre des mains malveillantes, mal informées ou inconscientes, peut provoquer des rebonds de violences, de discordes et de haine jusque dans nos murs.
 

Nous condamnons avec la plus grande vigueur la recrudescence depuis le 7 octobre des actes et paroles antisémites et les attitudes offensantes que nous ne pouvons méconnaître et que nous refusons absolument.

En tant qu’école d’enseignement supérieur d’art publique, il est de notre responsabilité de garantir la sécurité de chacune et de chacun, la pluralité des voix et des expressions sous des formes inventives et variées, dans le cadre strict du respect de la loi et en ne permettant en aucun cas à la violence, la haine ou la discrimination de forcer notre liberté.

Comme tant d’autres aujourd’hui nous souhaitons dire notre compassion sans distinction de sensibilités à celles et ceux qui souffrent de ce conflit. Notre École, comme le monde entier, est aujourd’hui bouleversée et partage la douleur des victimes.