Le dessin romantique, de Géricault à Victor Hugo

Du mercredi 31 mars au dimanche 27 juin

lun. au ven. 14h-17h

Cabinet de dessins Jean Bonna

14 rue Bonaparte, 75006 Paris

Exposition accessible uniquement aux étudiants, professeurs et agents des Beaux-Arts de Paris

La mort, Eros, le gothique, les puissances naturelles ou l’exotisme... le romantisme s'empare de ces thèmes et explore les mystères de la vie humaine. À travers une trentaine de ses plus belles feuilles, aux techniques variées comme le graphite, la plume ou l'aquarelle, le parcours met en lumière la richesse du dessin romantique et présente des œuvres signées Géricault, Delacroix, Victor Hugo ou encore Scheffer.

C’est entre 1815 et 1850 que le dessin romantique connaît son apogée dans un contexte artistique plein de vitalité. Les Beaux-Arts de Paris se proposent d’en esquisser les spécificités – extravagance, lyrisme, désespoir et démesure – à travers des œuvres de sa collection pour la plupart inédites.

Attirés par les voyages lointains, les scènes héroïques, le spectacle de la nature, les artistes romantiques se forgent un nouvel univers fantastique et audacieux qui séduit les collectionneurs passionnés, dont certains font don de leurs dessins aux Beaux-Arts de Paris : His de la Salle (1867), Edouard Gatteaux (1883) ou encore Alfred Armand (1908).

Les Beaux-Arts de Paris dévoilent pour cette exposition une partie de cet ensemble, premières pensées mais aussi œuvres achevées exécutées dans des techniques aussi variées que le graphite, la plume ou l’aquarelle.

Grâce à la générosité de l’association Le Cabinet des amateurs de dessins de l’École des Beaux-Arts, mais aussi l’aide du Fonds du Patrimoine du Ministère de la culture, les Beaux-Arts de Paris ont pu acquérir des pièces majeures de cette époque, comme les Six chevaux en liberté d’Horace Vernet, La conversion de Saint Paul et Une femme à cheval en amazone devant un paysage d’Eugène Delacroix, Le Château de Corbus de Victor Hugo, L’orage en mer d’Eugène Isabey, la Ballade de Léonore de Célestin Nanteuil, l’Etude de femme relevant sa chevelure et de mendiante tenant son enfant de Théodore Chassériau et plus récemment encore Eberhard le larmoyeur et Ossian évoquant les fantômes sur les bords du Lora d’Ary Scheffer.

 

Commissaire d'exposition : Emmanuelle Brugerolles

 

Une publication accompagne l'exposition.

 

responsable billetterie info

BILLETTERIE RESPONSABLE 

 

2, 5 ou 10 €, c’est vous qui choisissez !

La billetterie responsable invite chaque visiteur venant découvrir une exposition aux Beaux-Arts de Paris à choisir son ticket d’entrée parmi 3 tarifs proposés : 2 €, 5€ ou 10 €. Contribuez selon vos moyens, votre passion et votre désir d’engagement !

Gratuité (sur présentation d’un justificatif en cours de validité) :

• moins de 18 ans

• étudiants et enseignants des écoles nationales supérieures d’art et d’architecture du Ministère de la Culture

• étudiants des institutions membres de l’Université Paris-Sciences-et- Lettres (PSL)

• étudiants de l’École du Louvre

• titulaires de la carte du Ministère de la Culture

• Amis des Beaux-Arts de Paris

• détenteur des cartes : Maison des Artistes, ICOM, ICOMOS, Association française des commissaires d’exposition (CEA)

• journalistes

• demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux

• handicapés civils et mutilés de guerre (avec un accompagnateur)

Expositions du mercredi au dimanche

12h - 20h