Professeurs

James

Rielly

Chef d'atelier

Né en 1956 à Wrexham au Pays de Galles (Royaume-Uni).

Les peintures, lithographies, aquarelles et autres films d’animation de James Rielly se savourent comme de petits bonbons anglais qui auraient légèrement marinés dans l’eau des pickles. Dans un style sage et sucre, presque naïf, ces œuvres aux tons pastel dévoilent peu à peu leur humour noir et diffusent lentement leur léger poison aux saveurs aigre-douce. Dans une étrange atmosphère se découvre un monde de l’enfance troublant car peuplé d’étranges créatures aux bras et yeux multiples qui semblent tout droit sortis du « Village des Damnés » de John Carpenter. Rielly pratique l’art du non-sens cher aux Britanniques et, entre rêve et cauchemar, avec un humour grinçant, présente une réalité subtilement décalée sur laquelle règnent de doux « Freaks » dont on est aussitôt addict. Une critique de la famille et de la violence qu’elle véhicule parfois se dégage subtilement de ses œuvres figuratives qui nous rappellent Peter Blake ou Alex Katz.

Présent sur la scène internationale, ses œuvres ont fait l’objet d’expositions personnelles telles que Sensible ways au Musée des Beaux-Arts de Nantes (1997), au Centre d’art Nauchatel, Suisse (1998), La Box à Bourges (2014), aux Beaux-Arts de Paris, Cabinet des Dessins Jean Bonna (2015). Ainsi que de nombreuses expositions collectives, Sensation-Saatchi collection à Royal Academy, Londres (1997) Outlook à Athènes (2003) avec le commissariat de Christos M Joachimides, pour l’exposition des donations de Florence et Daniel Guerlain au Centre Pompidou à Paris (2014) et We lived our lives in the spiritual not the material world (2016) et Stories for Mexican ghosts and children of all ages en 2018 à la Galeria Estereo au Mexique.